L’art-thérapie et le deuil périnatal

La périnatalité affecte dans des situations diverses :  la grossesse, son éventuel renoncement, le deuil périnatal à travers ses diverse formes (IVG, mort foetale, fausse couche…), le baby blues, les difficultés de procréation, le manque de confiance, l’estime de soi…
Dans ces épreuves de vie la verbalisation n’est pas forcément réconfort, ce ne sont pas toujours les mots qui soulagent ou que l’on ressent le besoin d’exprimer. Dans ces moments de déception et de tristesse profonde, l’envie peut être celle de rester dans un hommage socle au réconfort. L’envie non pas de raconter son vécu mais de vivre et extérioriser ses émotions par le mouvement, la poésie, le silence… d’être davantage dans la dimension des sens que du sens. Certaines émotions ne se racontent pas mais simplement se ressentent.

L’art-thérapie permet d’accompagner dans les moments de vie difficiles et de témoigner qu’il est possible de les mettre en créativité, dans le respect de ce que chacun traverse. Offrir un lieu d’expression de soi, sans jugement ni malveillance, dans lequel rompre le désarroi et la solitude engendrés par la non-compréhension et l’impossible expression des ressentis.
Tout simplement un espace dans lequel poétiser le quotidien, renouer avec le soi intime et vivre l’instant présent de ce temps de l’attente d’une nouvelle page de vie.

Séances avec Pauline Longechamp, art-thérapeute certifiée d’Etat.